Environnement


Qualité des eaux superficielles dans le Cantal (1998/1999)
(source : http://www.eau-adour-garonne.fr/)

      Véritable château d'eau, le département du Cantal est irrigué par un nombre très important de rivières qui y prennent naissance. Situées près de leur source, la majorité des rivières ont des eaux naturellement de bonne qualité qu'il est impératif de préserver compte tenu de leur potentiel piscicole et touristique.

      Si l'on prend la région de Cros-de-Montvert, et les rivières qui l'irriguent ou la tangentent, on relève un bonne qualité d'ensemble. Les relevés de 1999 portent sur quatre paramètres présentés chacun sous la forme d'une carte hydrologique simplifiée. Pour lire le contenu d'une carte, cliquer dessus.

matieres_azotees nitrates phosphore mat.organique
Matières azotées 
Nitrates
Phosphore
Matières organiques

      La Maronne affiche une bonne qualité excepté vis-à-vis de l'azote. L'entreprise d'équarrissage de Cros-de-Montvert a amélioré le fonctionnement de sa station d'épuration en 1992. La qualité de la rivière s'améliore vers l'aval pour devenir bonne à très bonne.
Les données sur la qualité des eaux superficielles ont évolué au cours de la période 2000-2008 vers une meilleur maîtrise de la pollution des cours d'eau. Lire le rapport téléchargeable sur le site de l'Agence de l'eau Adour-Garonne : "Qualité des eaux et produits phytosanitaires BILAN 2006 > 2008 sur le bassin Adour-Garonne".


      Attention : Un arrêté Préfectoral du 10-04-2007 interdit, pour raison de sécurité, toute présence humaine dans la portion de rivière, la Maronne, sur une longueur de 100 mètres, à l’aval de l’aménagement du barrage de St-Geniez-O-Merle sur le territoire des communes de St-Julien-aux-Bois (19) – rive droite et Cros-de-Montvert (15) – rive gauche.


Qualité de l'eau du robinet à Cros-de-Montvert

      Un bilan pour 2008 est proposé par le Ministère de la Santé. La conclusion de ce bilan : "Au cours de l'année, l'eau distribuée sur votre réseau présentait globalement une qualité sanitaire satisfaisante.Un ajustement du traitement de désinfection est nécessaire pour maintenir une bonne qualité bactériologique et organoleptique de l'eau."

La Préfecture du Cantal et la Direction Départementale de l’Agriculture et de la Forêt (DDAF) ont autorisé, le 31-07-2008, la réalisation de deux forages d'essai sur le territoire de la commune de Cros-de-Montvert.

 

Risques et enjeu humain pour Cros-de-Montvert (Cantal)

Risque
Enjeu humain
Radon *
à définir
Feux de forêt
sans
Barrage
sans

* Le radon est un gaz radioactif d'origine naturelle, présent partout à la surface de la planète. Il provient surtout des sous-sols granitiques et volcaniques (Bretagne, Jura, Massif Central,...). Il peut s'accumuler dans les espaces clos, et notamment dans les habitations.
Les études épidémiologiques (fréquence, répartition géographique et conditions d'apparition des maladies) réalisées depuis le début des années 1980 sur certaines populations humaines particulièrement exposées au risque (mineurs de fond) ont montré que le radon est un cancérigène pulmonaire.
Des solutions opérationnelles existent pour réduire la concentration du radon dans les habitations : elles visent à étanchéifier les sols (dalle de béton) et à faciliter (ou à améliorer) l'aération naturelle.

 


Arrêtés de catastrophes naturelles pour Cros-de-Montvert (Cantal)
- Consulter : Ma commune face aux risques ou mieux, La DDT du Cantal qui propose en téléchargement un Document Communal Synthétique : "DCS_Cros_de_Montvert" (format PDF - 6.1 Mo).

Catastrophe
Date début
Date fin
Date d'arrêté
Date J.O.

 Tempête

06/11/82
10/11/82
18/11/82
19/11/82

 Inondations, coulées de boue et  mouvements de terrain

25/12/99
29/12/99
29/12/99
30/12/99


Informations régionales sur les infestations en campagnols.
Situation au printemps 2009 : dans le Cantal, 111 communes ont été prospectées depuis le1er janvier 2009, soit environ 7820 kilomètres parcourus. La FDGDON du Cantal constate une recrudescence des dégâts de campagnols terrestres (souvent appelés rats taupiers). Malgré des conditions climatiques hivernales, les rats taupiers continuent de prospérer dans certains secteurs jusque-là plutôt épargnés. Le foyer déjà identifié à l’automne 2007 surAlly/Pléaux s’étend cet automne et cet hiver sur les cantons voisins de Salers (Anglards de Salers, Saint Bonnet de Salers) et de Mauriac. La Châtaigneraie et le Carladès ne sont pas épargnés par les dégâts même si ceux-ci restent limités. On note une recrudescence du campagnol terrestre sur les communes de la bordure limousine du département (Arnac,Cros de Montvert, Montvert, Rouffiac). Les densités sont plus élevées que l’an passé.