La colonie paroissiale de St-Eustache "des parisiens"

   Pendant plus de trente années lors de la période estivale, une ribambelle de garçons venant de la colonie de vacances située au hameau "Maison-Rouge" empruntait, les jours de beau temps, le chemin joignant le hameau à l'étang de Pénières. Il dévalaient la colline dominant l'étang, pressés qu'ils étaient de pouvoir profiter des joies de la baignade dans ce petit coin perdu aux confins du Cantal. D'où le nom de "chemin des colons" donné à ce sentier par les anciens du village. Le chemin est agréable à emprunter car il serpente dans des sous bois de bouleaux, de chênes blancs et de sapins. Il débute dans un coude de la départementale D2 et rejoint l'étang, après quelques embranchements où il ne faut pas se tromper.
   L'existence de cette colonie est mentionnée incidemment dans un article de 2007 de l'information paroissiale, sur le site de Saint-Eustache. Le passage relatif à la commune de Cros-de-Montvert et à cette ancienne colonie de vacances est rapporté dans les lignes suivantes.

logo-paroisse st-eustacheSaint-Eustache   
2 impasse Saint-Eustache   
75001 Paris   
Tél. 01 42 36 31 05   
paroisse@saint-eustache.org   
www.saint-eustache.org.   


... Si l’on remonte dans l’histoire de Saint-Eustache, on découvre que la paroisse a jadis possédé deux propriétés, destinées à accueillir des colonies de vacances. Entre 1934 et 1968, un domaine situé à Saint-Jean-des-Monts, sur la côte atlantique en Vendée, accueillait les colonies de jeunes filles. Pour les garçons, une « Maison rouge » située à Cros-de-Montvert dans le Cantal rassemblait chaque été pendant cinq semaines un groupe de jeunes garçons, encadrés par des plus grands sous la houlette de vicaires de Saint-Eustache. Nous disposons dans nos archives de quantité de photographies anciennes de ces groupes d’enfants.
  En 1968, signe des temps, le domaine de Vendée est vendu par la paroisse : le nombre d’enfants a beaucoup diminué, et les vacances en famille sont de plus en plus facilitées grâce aux évolutions des modes de vie et aux aides accordées par les entreprises. Il est décidé alors d’organiser une seule colonie de vacances en Auvergne, avec un groupe mixte réparti en deux bâtiments séparés. Ceci a duré encore quelques années, puis cette Maison rouge a été vendue à son tour

 Luc Forestier,
 Prêtre de l’Oratoire,
 Curé de Saint-Eustache


colonie_st_eustache
Vue aérienne de l'ancienne colonie de vacances paroissiale de Saint-Eustache.
(modifiée du site : http://cartes-postales.delcampe.net/)